Concarneau Cornouaille Agglomération
Commune de Melgven
Historique

Melgven

D'où vient son nom?

Ce n'est qu'en 1330 qu'apparaît pour la première fois Melgvan, suivi de Melguen en 1368 et Melleven en 1382, pour rencontrer l'orthographe actuelle de Melgven dès 1535.

D'où vient son nom? D'un patronyme, Maël Win (chef béni) ou de la topographie du lieu, Melle Gwen (colline blanche dans le sens de sacré)

 

Un peu d'Histoire...

Parmi les nombreux témoignages de la civilisation néolithique, le plus remarquable est l'allée couverte de Loch Ar Pont.

C'est une allée couverte à dalles arc-boutées composée de 3 tables, longue de 14 mètres. Ses tables sont soutenues par 16

piliers. Un grand nombre de godets y ont été creusés, et certains seraient groupés de manière à représenter les étoiles de la grande ourse. (monument classé).

A ne pas manquer les  dolmens de Kerviguen (Loch Korrigannet) qui domine  la baie de Concarneau et celui du Cosquer (An Ermitach) à la dalle couverture curieusement inclinée.

2 sépultures de l’âge du bronze furent mises à jour, celle de Parc an Picard en 1884 et celle de Cleidern en 1965. Cette dernière est exposée au musée préhistorique de Penmarc’h.

En 1991, à Kerviguérou, lors d’un labour un agriculteur a la surprise de sortir du sol une magnifique stèle gauloise ornée datant de la Tène ancienne (début V° siècle avant J.C.) copie conforme d’une colonne d’un temple grec de Métaponte (Italie du Sud).Les campagnes de fouilles qui suivirent mirent  en évidence une nécropole à incinération aux abords d’un village.  Sans doute n’était-elle pas unique, le toponyme du lieu-dit voisin, Coat an Poudou, signifiant le bois aux poteries, aux urnes.

D’autres stèles de l’Âge du Fer sont visibles à Saint Antoine, Lanardé et Kerantiec.

Des souterrains armoricains (silos à grains) à Roussica, au Rhun, une ferme à Loquénec détectée par vue aérienne, attestent la mise en valeur du sol à cette époque.

De la période gallo-romaine retenons la villa de Bellevue sans oublier les sites de Parc Broc, de Parc Lan, de Kergoat qui nous ont laissé  meules, substructions,  tuiles … De nombreux microtoponymes en Cosquer, Moguer, Pavé, caractéristiques de cette période, jalonnent les 2 voies antiques qui traversent la commune. L’une d’entre elles sera empruntée bien des siècles plus tard par les pèlerins du Tro-Breiz, pèlerinage voué aux 7 saints de Bretagne. 

Nos manoirs actuels ont été précédés par des mottes castrales et Melgven est vraisemblablement l’une des communes de Bretagne à en posséder le plus (4 certaines : Coat Canton, La Motte, Penher Izel, Le Méros, 2 probables : Kerrouzic et Coat Coubren).

La commune de Melgven paie fort cher la victoire de 1918 puisque 142 de ses enfants tombent au champ d'honneur.

La deuxième guerre mondiale est marquée par des actes de résistance et des affrontements meurtriers dans les secteurs de Kerguérizit et de La Butte; ce quartier sera alors baptisé quartier de la Résistance.

En 1976, malgré une très forte opposition ( 67% des voix), les quartiers limitrophes de Rosporden sont rattachés à cette commune, Melgven perd alors cette année-là 1147 habitants et 43% de ses recettes fiscales.

Dans la nuit du 15 au 16 octobre 1987, le clocher de l'église est abattu par l'ouragan, puis reconstruit en 1990.

Deux gargouilles détruites furent remplacées, représentant le maire et le recteur de l'époque.

Vos démarches administratives

Démarches
administratives

Réservation des salles

Réservation
des salles

Bibliothèque

Bibliothèque

Tourisme

Tourisme

Enfance et jeunesse

Enfance et jeunesse

Adresses utiles

Adresses utiles

Mairie de Melgven
4, place de l'église
29140 Melgven

Tél. 02 98 97 90 11
Fax 02 98 50 92 30
Contact
Mairie
Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi
De 8h à 12h et de 13h15 à 17h
Samedi : de 9h à 12h